Archives de Tag: Edito

Edito – n°1

Cité Babel vous salue ! Vous lisez le premier numéro du journal des résidents de la CIUP, par les résidents et pour les résidents. L’association AIRCUP (bénévoles!) veut refaire vivre une longue tradition de la Cité avec cette gazette. Media – papier et Internet – des résidents et des anciens répartis à travers le monde, Cité Babel est une tribune libre, ouverte aux contributions de tous.

La vie à la CIUP vous est ainsi relatée par ses occupants avec les points de vue et les mots qu’ils choisissent. Justifiant ainsi son nom, Cité Babel souhaite consacrer une large part de son contenu aux langues présentes sur la Cité.
Ce choix assumé permet ainsi à tous de se reconnaître dans “notre” journal à tous. De plus, le multilinguisme peut faire découvrir de nouvelles langues à certains, et bien sûr à d’autres de réviser celles qu’ils connaissent déjà!
Vous trouverez bien sûr une plate-forme électronique, offrant les traductions des articles dans notre  langue commune: le français.

Des commentaires libres, ou des débats pourront de plus se faire sur le site.

Cité Babel fait également le choix d’adopter une ligne éditoriale libre. Basé sur les contributions des résidents, le journal présente des expériences personnelles ainsi que des regards croisés sur des sujets culturels et variés, trouvant souvent un écho dans la Cité.
Ainsi, l’ouverture à des sujets multiculturels est fondamentale. Elle se fait par l’expression de points de vue « internationaux » de la Cité et par la caractérisation culturelle de celle-ci en tant qu’espace commun de cohésion et de débat entre résidents.

Plus généralement, Cité Babel vise à :
• Mettre en valeur le potentiel international culturel, intellectuel, artistique et créatif de la CIUP,
• Offrir des espaces d’information et de communication,
• Proposer une actualité ouverte sur le monde sous l’angle  du pluralisme et du multilinguisme.

Bénéficiant d’une importante implantation dans le milieu étudiant, notre association s’est engagée à fournir un journal original et interactif pour le public étudiant parisien, et en particulier celui de la CIUP. Lecteur, lectrice nous te  souhaitons un bon moment et pourquoi pas un jour te lire aussi?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Français

Edito – n°2

Le deuxième numéro de Cité Babel sort enfin. Plus de langues, des thématiques plus variées et des approches plus directes de notre environnement à tous sont publiées ici. Elles sont dues à des résidents motivés par ce projet ambitieux, voire fou, de réunir toutes les langues et toutes les opinions dans le journal de la Cité. Distribué par Aircup à chacun des résidents, nous espérons que ce CB saura vous intéresser, vous passionner, vous faire réagir.

Personne ne peut lire ce journal dans son intégralité (à moins de parler 8 langues…), CB se confronte ainsi à son défi du multilinguisme : toutes les traductions en français des articles sont cependant et évidemment disponibles en ligne. La CIUP, par sa diversité et la richesse de ses cultures, se reflète ainsi dans son journal, que chacun peut s’approprier, au-delà des origines, des cultures et des langues.

Vous trouverez dans votre journal des articles très variés : un hommage à un intellectuel vénézuélien par une compatriote, une critique du film Slumdog Millionaire en espagnol, un papier sur le groupe de musique berlinois die Kleingeldprinzessin und die Stadtpiraten, des poèmes vibrants, un reportage sur le renouveau de la musique iranienne en anglais, une réflexion sur la disparition des langues amérindiennes, une explication en version originale du Shogi, jeu japonais, ou un article en chinois sur les bienfaits (ou méfaits) de l’eau du robinet. Cette liste à la Prévert pourrait sembler à certains manquer de cohérence. Elle est en fait le reflet assumé de la diversité des résidents, de leurs intérêts variés, et de leurs inspirations, que CB se doit de publier.

Vous trouverez également des articles plus fondamentaux, traitant de l’émergence de phénomènes extrêmes en Italie, des inégalités sociales profondes créées par notre système d’économie de marché ou de la relecture – 150 ans après – de l’héritage de Darwin.

Bref, comme notre dessinateur Fred nous le rappelle avec humour, la Cité et ses résidents ne vivent pas en dehors du temps. Les contributeurs ont conscience de la crise, plus qu’économique, philosophique, dans laquelle nous nous trouvons.

Intellectuels, décideurs ou architectes du 21ème siècle, chers Résidents, le futur nous appartient. Continuez à penser notre monde. Nous le publierons.

Crise 002

Poster un commentaire

Classé dans Français