GAZA : We shall not go down

Apparemment, les tribulations de Berlusconi, et de Johnny Halliday, sont plus importantes que le sort de 1,8 million de palestiniens enfermés dans la ville-ghetto de Gaza. L’Entité usurpatrice ose tuer des innocents au vu et au su du monde entier.
Comme quoi, même chez les progressistes ou les soutiens du début 2009 à la Palestine, l’apartheid et la ghettoïsation d’un peuple, est moins important qu’une bonne bouffe en famille.
Oh… là, je m’égare, les progressistes se reposent après une année de combats et de luttes contre un abominable pouvoir animé par des présidents décomplexés. Et après tout, on est en vacances, la neige est tombée, la vie ne s’arrête pas à la défense de la Palestine, il y a aussi le foie gras et la dinde.
Quelle collaboration et quelle trahison! Les classes dirigeantes de certains pays arabes collaborateurs (Mahmoud Abbas, Hosni Moubarak avec son fameux MUR contre Gaza, quelle honte…) ont profité de l’attaque sioniste pour finir de dévoiler leur vrai visage: détruire ou instrumentaliser la cause palestinienne et soutenir l’Entité usurpatrice.
Je suis en colère mais pas découragé, les gazaouis sont dans une telle situation, que mes états d’âme sont obsolètes. Mais quand même, ne pas donner une heure, une page pour des millions de sacrifiés et de martyrisés, au nom de ces fêtes de fin d’année, « c’est vraiment pas possible ».
La majorité reste silencieuse quand il s’agit de sortir et de soutenir le peuple palestinien.
Où va ce monde? Notre avenir est incertain dans un monde de guerres et de colonisations rampantes. Qu’à cela ne tienne, ne parlons plus de Palestine ! Interdisons-nous de prononcer ce nom ! Mais devons-nous, de ce fait, nous interdire, de manifester pour soutenir tout un peuple ? Devons nous accepter sans broncher que l’on continue de nous ordonner de nous taire et passer sous silences de telles bévues ?
Non! Non! Et non!
Par qui donc a été enfantée cette bête immonde, qu’il serait indécent de disculper, sinon par la bête sioniste qui martyrise le peuple depuis de longues années?
Comment peut-on à ce point se permettre d’innocenter de façon aussi catégorique l’Entité usurpatrice?
On semble, décidément, avoir perdu la mémoire, mais pour rappel:

1.     Le développement accéléré des colonies de peuplement dans les territoires occupés en 1967, mais aussi dans les territoires occupés en 1948. De plus, cette politique coloniale se manifeste par le vote de lois reconnaissant le caractère juif de l’Entité sioniste par crainte de voir les Palestiniens de 1948 le remettre en cause par la simple croissance démographique de leur population.
2.      Depuis seulement deux ans, 45000 palestiniens ont quitté la Palestine…
3.      La politique de judaïsation d’al-Qods, de la Galilée , du Naqab s’accélère alors que les attaques contre la mosquée Al-Aqsa, par le creusement de tunnels souterrains devant provoquer son effondrement, s’intensifient sans provoquer de véritable réaction du monde musulman.
4.      Pire encore, il y a plusieurs semaines déjà, le parlement de l’Entité sioniste a discuté de l’option «  la Jordanie – pays alternatif des Palestiniens » et proclamé sa détermination à faire reconnaître par les instances internationales cette option politique.
5.      Plus grave encore, les palestiniens aujourd’hui réclament 22% de leurs terres mais l’Entité usurpatrice refuse tout dialogue

L’adage populaire stipule que lorsqu’on veut nous dissimuler une évidence « on cherche à nous cacher le soleil avec un tamis », mais dans ce cas précis, il ne s’agit même plus d’un tamis mais d’un simple cheveu de bébé
Qui redoute tant cette vérité sinon ceux qui ont des rivières de sang sur les mains ?

Ah  Palestine! Ce soir, la majorité silencieuse te pleure encore, et ses larmes sont gonflées par l’outrecuidance de ces escrocs et de ces hypocrites de médias et de collaborateurs qui veulent nous faire avaler des couleuvres que leurs gorges rejettent pour éviter leur propre étouffement. Ah, j’oubliais… Bonne année 2010 !  ●

A. AOUFI
Ancien résident au Collège Néerlandais

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Français

9 réponses à “GAZA : We shall not go down

  1. P. DOUAM

    Très bon article même si cela reste trop théorique pour les non-intellectuels.
    Mais je soutien totalement l’idée générale de cet article à savoir la cause palestinienne. C’est rageant de vivre à l’ombre de ce que l’on peut appeler la troisième guerre mondiale des palestiniens sous l’anonimat total…Je me demande comment les occidentaux peuvent à ce point être silencieux; Pour moi ce qui se passe à Gaza est pas est encore plus grâve que ce qu’avait vécu les juifs dans les camps de concentration car on est au 21ème siècle et qu’on avait tous les moyens d’arrêter ce génocide flagrant qui se déroule sous nos nez. Aux gazaouis, je souhaite bon courage, qu’ils tiennent bon et que leur jour viendra quoi qu’il arrive…

  2. Hanane

    C’est un article très bien écrit ! La cause palestinienne est à soutenir c’est certain, et en effet c’est bien plus important que les déboires des people, dont à priori « on se fou « !
    En effet, c’est souvent les choses les moins importantes qui paraissent les plus abondantes, et c’est bien dommage… mais où sont cachés les informations réelles ? Nous sommes souvent obligés de creuser et chercher longtemps avant d’obtenir de l’information « utile », et qui éveille notre intérêt!
    Au peuple Palestiniens, quoi qu’il en soit, vous êtes dans nos coeurs et que Allah vous aide InchaAllah.

  3. Pingback: Global Voices Online » France: International Students in Paris Blog on Cité Babel

  4. Pingback: France: International Students in Paris Share on Cité Babel

  5. Pingback: France: International Students in Paris Blog on Cité Babel :: Elites TV

  6. Pingback: Global Voices in Italiano » Francia: studenti internazionali si raccontano online su Cité Babel

  7. Pingback: Global Voices на македонски » Франција: Меѓународните студенти на парискиот блог Cité Babel

  8. Cerise Bleue

    Superbe article, très émouvant ! D’autant plus que je fais partie de cette majorité silencieuse, celle qui va chercher l’info ailleurs, dans les médias étrangers, à défaut de les trouver dans nos grands titres nationaux… Et je ne peux m’empêcher de me demander les raisons de ce silence. Est-ce parce que le sujet n’est plus à la mode, pas assez vendeur, ou est-ce parce qu’il devient trop « dérangeant » (Israel n’a aujourd’hui plus beaucoup d’argument pour justifier ses actions ségrégationistes et meurtrières) ?

  9. Pingback: Global Voices teny Malagasy » Frantsa: Mpianatra manerantanymitoraka blaogy an’i Parisy ao amin’ny Cité Babel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s