ALL: Die Kleingeldprinzessin und die Stadtpiraten


stadtpiraten_web

Littéralement « la princesse de la petite monnaie et les pirates de la ville » est bien le nom de ce groupe de pop berlinoise. Sina nous ouvre à leur monde enchanté, leur musique rafraîchissante qui nous fait (re)découvrir la beauté de la langue allemande. A écouter absolument. A lire en français ci-dessous.

Doch, tatsächlich, diese Musikgruppe heißt so. Hinter der monströsen Wortneuschöpfung stehen vierjunge MusikerInnen aus Berlin, die mit einer Mischung aus rhytmischen Experimenten und tiefsinnigen Texten den Trend eines neuen, alternativen Deutschpops begründen. Liedertitel wie „Mittelinselurlaub“ und „Traumsymphonien“ vermitteln einen Eindruck von dem Zauber, die die Gruppe ihren Texten zu verleihen vermag. Nicht nur vom künstlerischen, gut klingenden Standpunkt aus stellen die Lieder ein Hörerlebnis dar: Ebenso wie die Melodie sind auch die Texte originell und erfrischend, ohne sich aufzudrängen, politisch, ohne radikal zu sein, und ästhetisch, ohne an Individualität zu verlieren. Die Sängerin Dota Kehr mit dem Künstlernamen „Die Kleingeldprinzessin“ verleiht ihren Liedern soviel Persönlichkeit und eine so lebensfrohe Note, dass es die Zuschauer und –hörer der Konzerte schlicht auf die Füße haut. Die Stadtpiraten bilden den Rest der Gruppe und greifen der Kleingeldprinzessin mit Gitarre, Schlagzeug und teilweise Mundharmonika musikalisch unter die Arme. Wer also Interesse an neuen Rhythmen und ein Ohr für die Schönheit der deutschen Sprache hat, dem sei diese Gruppe ans Herz gelegt. Meine persönlichen Favoriten: „Die Drei“ als Ode an die unvergleichlichen drei ???, „Alles du“ als Ode an die Liebe und „Öffentlicher Nahverkehr“ als Ode an die Freude. Unbedingt reinhören!

Sina Friedrichs

www.kleingeldprinzessin.de

kleingeldprinzessin_web

« Die Kleingeldprinzessin und die Stadtpiraten »

Oui, c’est vrai, ce groupe s’appelle comme ça. Derrière ce néologisme immense se cachent quatre jeunes musiciens de Berlin qui veulent fonder une nouvelle tendance de pop allemand plus alternatif. Des chansons intitulées « Mittelinselurlaub » où « Traumsymphonyen » donnent une bonne impression du charme transmis par les textes de ce groupe doué. Ce n’est pas que par le point artistique et harmonieux que ces chansons se montre comme événement auditif : Autant que la mélodie, les paroles sont originaux et rafraîchissants sans s’imposer et traitent des sujets politiques sans être radical. En plus, leur valeur esthétique est authentique et individuel. La chanteuse Dota Kehr (sous le pseudonyme de « Die Kleingeldprinzessin ») apporte une touche joyeuse et très personnelle aux chansons, à ce point que les spectateurs et les auditeurs des concerts ne peuvent faire autrement que se lever et danser. « Die Stadtpiraten » comme reste du groupe soutiennent la ‘princesse de la monnaie’ musicalement en jouant la guitare, les batteries et l’harmonica. Alors, ceux qui s’intéressent aux nouveaux rythmes et qui ont une WHAT ? (I don’t know how to say this in French, sorry! like: have a crush on sth.) pour la beauté de la langue allemande vont adorer ce groupe. Mes chansons favorites à moi: « Die Drei » en tant d’une ode aux inoubliables ‘Trois ???’ (un livre audio qui fait partie de la culture allemande, surtout en l’écoutant avant d’aller se coucher) ; « Alles Du » en tant qu’une ode à l’amour ; et « Öffentlicher Nahverkehr » en tant qu’une ‘Hymne à la joie’. Absolument à écouter !

http://www.myspace.com/dotaunddiestadtpiraten

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Allemand, Français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s